Dimanche, 03 Mai 2015
Moteur de recherche World France
Bonne fête aux Philippe-Jacques
Accueil Les relais

Les artistes

Affiche # 
# Lien web Clics
1   Link   berlines
2046
2   Link   bernard frackowiak
2031
3   Link   bustes
1964
4   Link   croquis vitraux saint ame
1859
5   Link   fresque grenay 2009
1866
6   Link   george
1986
7   Link   gorgibus
1934
8   Link   lorraine
1911
9   Link   maquette lievin
1917
10   Link   moncheaux.j
1978
11   Link   andre fougeron 02
2239
12   Link   andre gambut
1954
13   Link   delelicta
1906
14   Link   exurbis
1916
15   Link   favier
1913
16   Link   florent maussion
2003
17   Link   gaetan guyot
1941
18   Link   jacques
1963
19   Link   jfs
1907
20   Link   nello ceccarell
1920
21   Link   paul jacquet
1847
22   Link   payfu
1802
23   Link   raymond mason
1891
24   Link   Theophile Steinlen
1856
25   Link   wallace morkitu
1829
26   Link   yourybilak
1854
27   Link   Agnès MALOINE et Alain REYNAUD
1948
L'arrêt du dernier puits de mine du Nord Pas-de-Calais, le 21 décembre 1990, à Oignies, au moment même où d'anciens mineurs creusaient le tunnel sous la Manche, a résonné, 270 ans après la découverte du gisement houiller dans le Valenciennois, comme un symbole de la mutation de toute une région. L'image des derniers mineurs du Nord Pas-de-Calais entourant la dernière gaillette de charbon remontée au jour a masqué, d'une certaine façon, la diversité exceptionnelle des activités conduites par les Houillères du Bassin du Nord et du Pas-de-Calais, l'ampleur des défis qu'elles ont relevés, tant à la Libération et dans les années cinquante, lorsqu'elles durent fournir les ressources énergétiques nécessaires à la reconstruction du pays puis à sa modernisation, qu'à partir de 1960, confrontées, comme elles le furent dès lors, à la nécessité de conduire en bon ordre la récession charbonnière en contribuant à ouvrir de nouvelles voies d'avenir pour leur personnel et la population de la région minière. Les qualités manifestées par les mineurs, courage, esprit de solidarité, savoir faire sont connues. Ces qualités, tous les hommes et les femmes du Bassin minier, dans des métiers, des situations très diverses, en ont fait preuve lorsqu'il leur a fallu s'adapter à des situations nouvelles, faire l'expérience de nécessaires conversions. Ce numéro spécial de Relais, c'est un hommage que nous leur rendons. Il rappellera à des centaines de milliers d'anciens mineurs, épouses ou fils de mineurs, l'exceptionnelle communauté d'esprit et d'énergie, dans le travail comme dans les activités de loisirs, qui les a unis et les unit encore. Il sera reçu comme un témoignage de ce que tant d'hommes ont apporté à la collectivité, leur peine, leur ténacité, parfois malheureusement leur vie. Il dévoilera à tous les autres lecteurs la richesse et l'étendue des métiers et des activités développées au sein des Houillères du Bassin du Nord et du Pas-de-Calais. Nombre de ces activités, au jour, n'ont d'ailleurs pas disparu. Les Houillères, avec Charbonnages de France et d'autres partenaires, ont fait en sorte qu'elles soient poursuivies avec profit et contribuent au renouveau régional.Les journaux de l'entreprise, de Mineurs en 1947 à Mineurs de France en 1991, en passant par Relais, délivraient, chaque mois, à des lecteurs aussi nombreux que ceux d'un grand magazine national, de multiples informations sur la vie du Bassin, accompagnaient leurs loisirs. Ces pages ne prétendent ni traduire, ni résumer ce qui composa l'existence de tant d'hommes et de femmes au cours de ces 45 années ; simplement en raviver la mémoire, en montrer la richesse, manifester peut-être leur légitime fierté.Ces pages permettront à de nombreux mineurs de se reconnaître, de reconnaître leurs lieux de travail, de vie, de vacances. Qu'elles permettent aussi de leur exprimer une pleine reconnaissance pour le travail accompli.
image