Claude Nougaro

Les mines de charbon

Claude Nougaro

Au Saint-Hilaire ou chez Régine

Tout se passe au fond, au fond, au fond

C’est comme dans les mines

Comme dans les mines de charbon

Ceux qui travaillent dans les mines

Descendent blancs, remontent noirs

C’est ce qui m’arrivait chaque soir

Au Saint-Hilaire ou chez Régine

J’y ai connu une mineure

Avec une mèche de cheveux blonds

Qui rayonnait contre son front

Comme une lampe de mineur

Au Saint-Hilaire ou chez Régine

Tout se passe au fond, au fond, au fond

C’est comme dans les mines

Comme dans les mines de charbon

Lorsque je pris sa taille fine

J’en eus le grisou dans les mains

Et des sueurs au creux des reins

Comme les mineurs au fond des mines

En l’aimant je prenais des risques

Je savais que j’allais souffrir

Moi qui ne pouvais lui offrir

Que des diamants de tourne-disques

Au Saint-Hilaire ou chez Régine

Tout se passe au fond, au fond, au fond

C’est comme dans les mines

Comme dans les mines de charbon

Un soir bien sûr elle fit des mines

A une mine d’or, un joli cœur

Je sentis un marteau-piqueur

Qui me défonçait la poitrine

J’ai compris que c’était le final

Je voyais se marrer la galerie

C’est la première fois que l’on me vit

Remonter au jour la gueule toute pâle

Au Saint-Hilaire ou chez Régine

Tout se passe au fond, au fond, au fond

Mais je me dis en consolation

Que pour en baver pour de bon

Rien ne vaut les vraies mines de charbon