LAMPES ÉLECTRIQUES PORTATIVES DES MINES

Au début du siècle la lampe de mine électrique était peu répandue; à tel point qu’i la veille de la guerre de I 9I4-I9I8 il n’y avait en service que 2 à 3 % des lampes de ce type. C’est au lendemain de l’armistice qu’elles se sont répandues très rapidement. La cause principale de leur succès a été leur grande sécurité à l’égard du grisou ; accessoirement leur plus grand pouvoir éclairant et diverses commodités, telles que des dispositifs spéciaux destinés à couper le courant si le verre protecteur est brisé; ceux-ci se ramènent à deux types : a fluide comprimé ou mécanique. Autre perfectionnement, l’emploi du verre cloche qui donne une meilleure répartition de la lumière que les verres cylindriques et en outre présente l’avantage d’une fixation plus facile dans la galerie. La source d’énergie est toujours un accumulateur. Les lampes à pile ont .complètement disparu. L’accumulateur peut être alcalin avec électrodes fer nickel et cadmium ou acide avec électrodes au plomb. L’ampoule renferme un filament de tungstène dont la résistance est telle que sous une tension de 2 volts environ il y passe un courant d’un ampère.

Dans la lampe électrique au chapeau, l’accu, de formé plate, est fixé au dos de la ceinture et l’ampoule est placée dans un projecteur fixé sur le devant du chapeau, la liaison étant assurée par un câble souple. Avec ces lampes, les mains du porteur restent libres, le projecteur suit les mouvements de sa tête et éclaire l’endroit .pu il porte son regard. L’emploi d’ampoules spéciales permet un éclairage intense, bien plus important qu’avec la classique lampe à main. De plus la circulation du personnel est facilitée.

Les lampes au chapeau des mines de fer de Lorraine ELAUL et ARRAS

*La lampe Elaul modifié : « type Bassompierre »

Les porions et les mineurs se plaignaient depuis longtemps de l’éclairement de la lampe au chapeau Elaul. En effet l’accumulateur de cette lampe ne comportant que 3 éléments, l’ampoule de caractéristiques 3,75 volts/0,9 ampère est alimentée au bout de 8 heures de fonctionnement sous 3,7 volts. Elle est donc sous-voltée.

3 éléments avec ampoule 3,75 volts 0,9 A4 éléments avec ampoule 4 volts 0,8 A
Temps de fonctionnementTension aux bornes de la batterieTemps de fonctionnementTension aux bornes de la batterie
6 h3.9 volts6 h5.2 volts
7h3.8 volts7h5.2 volts
8h3.7 volts8h5.1 volts
9h3.7 volts9h5 volts
10h3.6 volts10h4.9 volts
11h3.6 volts11h4.9 volts
12h3.6 volts12h4.8 volts
13h3.5 volts13h4.8 volts
14h3.5 volts14h4.7 volts
15h3.5 volts15h4.7 volts
16h3.15 volts16h4.6 volts
Eclairement en luxEclairement en lux
de 5 m                                    40 luxde 5 m                                    150 lux
                  de 4m                                     30 lux                 de 4m                                      220 lux
De 3 m                                   30 luxde 3 m                                   450 lux
Poids : 1,84 kgPoids : 2,665 kg
Durée de vie de l’ampoule en moyenne : 8 moisDurée de vie de l’ampoule en moyenne : 2 mois

Pour remédier à cet inconvénient des électriciens de la mine « la paix à Bassompierre » ont ajouté en 1979 un élément supplémentaire à l’accumulateur et ont monté une ampoule de 4 volts 70,8 ampères. Les tableaux suivants donnent les caractéristiques de décharge des accus, ainsi que les éclairements, les poids et les durées de vie de l’ampoule des 2 types de lampe.

On remarque que l’éclairement de cette nouvelle lampe est nettement meilleur. Par contre, le poids est augmenté de 45 % et la durée de vie de l’ampoule est raccourcie à 2 mois à la place de 8 mois.

Les nouvelles batteries ont une forme allongée et cintrée . En 1979 à la mine de Bassompierre 65 lampes étaient déjà modifiées.

*Les lampes ARRAS

Type WSP : batterie au plomb type W et projecteur à main. Projecteur en acier embouti. Réflecteur de 200 mm d’ouverture. Ampoule unique à double filament. Réglage du faisceau par bouton moleté. Glace en matière plastique transparente.

Poids de la batterie 1 kg 800, poids projecteur 0,250 kg soit un total de 2 kg 050

*Lampe de surveillance WST : le boîtier de lampe d’un faible poids est alimenté par l’accumulation Oldham-Arras type W. Cette lampe comporte deux éclairages. Un projecteur puissant et un éclairage de route à plus faible intensité. La batterie se porte à la ceinture. La recharge de la batterie se fait par un projecteur auxiliaire cap-lamp amovible.

*Type GP 703 : la batterie comporte 4 éléments et est placée dans un coffret métallique.

Le projecteur est en acier embouti. Le réflecteur est de 100 m/m d’ouverture. L’ampoule est unique à double filament, l’un de 8 watts (100 lumens) l’autre de 4,5 watts (45 lumens)

Glace très légère en matière plastique transparente. Le poids de la batterie 3,200 kg, le poids du projecteur 0,250 kg, soit un poids total de 3,450 kg. La recharge de la batterie se fait par l’introduction de la prise de charge dans la prise du couvercle après avoir retiré le câble qui alimente le projecteur.